Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Découvrez
Couteau le Chartreux
 > Offre ADSL
 > Site du Jour
 
B

accueil A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Lexique - Lettre B - Bâton

Bâton (Le)

Le bâton commença à revêtir l'aspect d'une arme lorsqu'il prit la forme spécifique de la Massue : un gourdin à l'extrémité plus lourde et donc capable de frapper plus efficacement. Pendant tout le paléolithique, l'homme se reposa largement sur les propriétés offensives de Massues (dépourvues de tranchant), jusqu'à ce qu'il soit en mesure de fabriquer des pointes et des lames (utilisant les silex puis les métaux). L'adoption des armes de taille et/ou d'estoc provoqua l'abandon des armes de choc pendant très longtemps. Les armes de taille, d'encombrement réduit et nécessitant une force musculaire moindre, s'avéraient particulièrement avantageuses. L'arme de choc, et particulièrement le bâton, dut attendre jusqu'en 1300 avant de revoir le jour en tant qu'arme. Le motif de cette renaissance fut l'apparition de l'armure de plates, difficile à perforer à l'aide d'une épée mais protection dérisoire face à un robuste coup de bâton ou de Massue.


Modifié le 16 December 2005, 11:08
©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

[ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux