Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Découvrez
Couteau le Chartreux
 > Voyages
 > Offre ADSL
 > Shopping
  • Bouquets de Fleurs
  • Porcelaine peinte
  • Livres anciens
  •  > Site du Jour
     
    H

    accueil A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
    Lexique - Lettre H - Hallebarde

    Hallebarde (La)

    La Hallebarde fut une arme typique de l'infanterie comme la Pique car elle est apte à frapper aussi bien d'estoc que de taille. Elle est née en Suisse et elle doit son nom à un terme allemand réunissant les concepts de la hampe et de la hache. Les premières Hallebardes remontent à la fin du XIlIe siècle lors de la bataille opposant les populations des cantons suisses aux troupes du duc Léopold de Habsbourg. Elle provient d'un fer de hache en forme de couperet emmanché au bout d'une longue hampe et se terminant par une pointe rajoutée. Elle se présente sous sa forme finale comme une large hache à long manche. Elle présente une longue pointe aiguë en forme de bec sur le coté opposé à la hache. Cet élément aigu fait pour perforer les plaques des cuirasses ou jouer le rôle de crochet de prise. La douille est très profonde et se prolonge vers le manche par deux robustes attelles de renfort. La Hallebarde est éclipsée par l'arme à feu vers la fin du XVIe siècle pour devenir une arme des milices communales ou un insigne d'un grade de la hiérarchie militaire en prenant le nom de 'Sergentine' (petite Hallebarde). Elle subit plusieurs modifications qui affinèrent et allégèrent son aspect, et la pointe se transforma en une feuille de sauge ou de saule.


    Modifié le 08 February 2006, 10:45
    ©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

    [ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
    Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux