Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Offre ADSL
 > Découvrez
Couteau le Dauphinois
 > Shopping
  • Bouquets de Fleurs
  • Porcelaine peinte
  • Livres anciens
  •  > Voyages
     
    M

    accueil A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
    Lexique - Lettre M - Massue

    Massue (La)

    La massue est la plus primitive de toutes les armes, est déjà un perfectionnement du simple bâton. À l'origine, c'était un gourdin noueux, dont une extrémité était plus épaisse que l'autre; mais en réalité, dès l'époque néolithique, elle fut composée de deux parties : un manche en bois fixé dans une boule de pierre percée et parfois sculptée.

    Dès l'Empire romain, où les contingents barbares furent sans doute les premiers à utiliser la massue, cette boule devint métallique et se hérissa de pointes. Ainsi se transmit-elle aux combattants du Moyen Age.

    Vers le XIVe siècle, elle eut tendance en Europe occidentale à s'enrichir d'un décor plus luxueux et à devenir l'insigne des gardes royales (massiers d'armes). Elle fut remplacée progressivement dans l'infanterie par le maillot, et dans la cavalerie par le marteau d'arme plus maniable, mais elle garda sa valeur combative en Europe orientale jusqu'au XVIIe siècle.



    Modifié le 09 April 2004, 10:51
    ©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

    [ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
    Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux