Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Découvrez
Couteau le Dauphinois
 > Offre ADSL
 > Site du Jour
 > Voyages
 > Shopping
  • Bouquets de Fleurs
  • Porcelaine peinte
  • Livres anciens
  •  
    R

    accueil A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
    Lexique - Lettre R - Refoulage

    Refoulage (Le)

    Le refoulage est une technique de forge qui permet d'épaissir une section limitée d'une barre de métal. Très utilisé en ferronnerie d’art, il est peu utilisé en coutellerie d’art. Il permet de réaliser des manches ou des pommeaux massifs des “bruts de forge” ou des gardes d’épées médiévales. Cette technique est aussi très utilisée lors de la réalisation de fers de lance ou d’épieux. En effet ces pièces nécessitent de fortement refouler le métal afin d’avoir assez de matière pour l’extension du déroulement de la douille d’emmanchement.

    Le refoulage peut être effectué de deux manières :
    • Par percussion directe pour épaissir en "pyramide" l’extrémité d’une barre. La partie à refouler est chauffée fortement puis elle est frappée, en tenant à deux mains la barre, sur la table de l’enclume. Ainsi le métal se déforme peu à peu et s’épaissit. En général il est nécessaire de répéter cette opération plusieurs fois (cinq a six) pour obtenir une masse suffisante de métal correspondant à deux ou trois fois la section initiale.
    • Par percussion indirecte pour un épaississement sélectif du métal. La partie à refouler d’une barre est chauffée sélectivement, en délimitant éventuellement la zone par un refroidissement sélectif conduit au moyen d’eau ou d’un chiffon imbibé. Puis la barre est placée verticalement sur l’enclume pour être frappé verticalement. Ce travail à pour effet l’épaississement sélectif du métal à l’endroit précis ou il est chauffé, là où il est le plus mou. Cette technique permet de réaliser un épaississement de matière au milieu d’une barre pour réaliser par exemple un passage de soie sur une garde de dague ou d’épée.



    Modifié le 19 April 2004, 15:10
    ©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

    [ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
    Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux