Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Découvrez
Couteau le Chartreux
 > Offre ADSL
 > Voyages
 > Shopping
  • Bouquets de Fleurs
  • Porcelaine peinte
  • Livres anciens
  •  
    Le coke

    Les Dossiers - Le Coke - Histoire
    page 1/4

    Dès le milieu du XVIIe siècle, les anglais, n'ont pas encore tiré de la fonte autre chose que des produits moulés, cassants. Tandis que se multipliaient les applications du fer hors Angleterre comme l'utlisation de la fonte les canalisations d'eau à Versailles en 1664. De plus, les Anglais s'inquiètent de la disparition de leurs forêts. Et, les Américains commencent à exporter à prix élevé leurs ressources forestière.
    L'augmentation du prix du charbon de bois avait attiré l'attention sur la possibilité d'utilisation du charbon pour fondre le fer. Mais, le charbon étant sulfureux, le fer était de mauvaise qualité. Pour sauver l'industrie, il faut envisager rapidement un nouveau combustible plus économique et améliorer l'affinage de la fonte. Dès 1748, Abraham Darby*, fondeur de bronze, se convertit à la fonte, essaye à son tour la houille, puis finalement adopte avec succès le coke, récemment découvert en 1735. La France attendra cinquante ans pour changer de combustible.



    DARBY ABRAHAM (1711-1763) : Métallurgiste anglais, né et mort à Coalbrookdale, dans le Shropshire. Fils du maître de forges anglais Abraham Darby (1678-1717), il réussit le premier à fondre des minerais de fer avec du coke dans un haut-fourneau. Dans son procédé de fabrication du coke, le soufre est éliminé, et on obtient un fer sans sulfure, pouvant concurrencer le laiton dans la chaudronnerie.



    Modifié le 27 January 2005, 11:30
    ©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

    [ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
    Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux