Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Voyages
 > Offre ADSL
 > Shopping
  • Bouquets de Fleurs
  • Porcelaine peinte
  • Livres anciens
  •  > Site du Jour
     
    La corrosion des aciers

    Les Dossiers - La corrosion des aciers - Corrosion en solution
    page 2/5

    La corrosion en solution peut être de trois natures:
    • Chimique : La corrosion chimique pure (très rare) est due à une réaction chimique hétérogène entre le métal, phase solide, et son environnement en phase liquide ou gazeuse.
    • Electrochimique : La corrosion chimique est souvent liée à une corrosion électrochimique, qui apparaît lorsque le métal présente des hétérogénéités: il y a alors formation de piles et un courant électrique est induit entre des parties métalliques qui jouent le rôle de micro-anodes et d'autres parties, les micro-cathodes. Les micro-anodes sont attaquées. Par exemple, on observe la corrosion électrochimique sur du fer contenant des inclusions de soufre.
    • Biologique : La corrosion biologique est l'attaque des métaux par des bactéries. Il peut alors y avoir formation de composés, tels que le dioxyde de carbone, l'anhydride sulfureux, ou des acides organiques qui détériorent le métal.

    L'exemple le plus courant de corrosion en solution est la rouille du fer, réaction chimique complexe dans laquelle le fer se combine à la fois avec l'oxygène et avec l'eau pour former l'oxyde de fer hydraté. L'oxyde est un solide qui a la même forme que le métal à partir duquel il s'est formé, mais est poreux, un peu plus volumineux, relativement fragile et friable.



    Modifié le 13 April 2004, 15:48
    ©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

    [ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
    Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux