Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Découvrez
Couteau le Dauphinois
 > Shopping
  • Bouquets de Fleurs
  • Porcelaine peinte
  • Livres anciens
  •  > Offre ADSL
     > Voyages
     
    Le feu de Forge

    Les Dossiers - Le feu de forge - L'entretien du feu
    page 7/7

    • Lorsqu'on a l'impression que même en soufflant au maximum, on n'arrive pas a monter la température, c'est que la tuyère est bouchée par le mâchefer. Celui-ci forme par les cendres en fusion, les parties de " mort terrain " présentent dans le combustible. Sa formation est facilitée par le borax. Le Mâchefer se présente sous l'apparence d'un verre noirâtre en fusion. Hormis le fait qu'il bouche la tuyère, il est une calamité quand on fait du damas. En effet, il vient se loger entre les couches, ce qui se traduit par des inclusions indésirables a la surface de la lame et des zones mal soudées. Donc apres avoir baissé le vent et laissé le feu se calmer, on élimine avec un ringard à l'extrémité en crochet. La conduite du feu sera caractérisée par une succession de chaudes activités par un vent important et de repos avec un vent minimum, pendant que l'on forge.

    • Si l'on remet du charbon frais, toujours attendre que celui-ci ait fini démettre de la fumée et des flammes avant de faire une chaude.

    • Quand on a du coke d'un feu précédent, on peut faire une chaude, dès qu'il a pris. En effet le coke est constitué du carbone restant après que les hydrocarbures ont distillé et se soient éliminés.

    Fin du dossier


    Modifié le 14 April 2004, 11:26
    ©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

    [ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
    Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux