Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Découvrez
Couteau le Chartreux
 > Offre ADSL
 > Site du Jour
 > Voyages
 
C

accueil A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Lexique - Lettre C - Clou

Clou (Le)

L'urgence d'équiper les troupes française dans la guerre des tranchés en 1914 entraîna la production d'armes obtenues en modifiant des lames préexistantes ou en transformant en lame de poignard tout segment métallique qui s'y prêtait. Son nom dérive de l'accessoire à qui il ressemble énormément. Bon nombre d'exemplaires sont le fruit de modifications ou d'inventions conçues par les soldats eux-mêmes : Baïonnettes raccourcies et affilées des deux côtés, avec une garde remaniée, et d'autres, raccourcies, présentant une garde en coup-de-poing. D'autres poignards furent fabriqués à partir de bouts de lames montés selon les procédés les plus divers par des artisans travaillant à la hâte et disposant de moyens limités.

Le Clou français est sans aucun doute le symbole de l'époque et le poignard de récupération par définition. Réalisé à l'aide d'un segment métallique, parfois tiré des piquets de barbelés, il comprend une pointe lancéolée obtenue par forgeage ou martèlement à froid et se prolongeant par une barre ronde qui se replie sur elle-même en D et forme le manche.

Le Clou sera aussi donné en surnom à la baïonnette anglaise du second conflit mondial, car elle possédait une pointe semblable à une pointe de clou.


Modifié le 24 February 2005, 10:33
©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

[ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux