Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Découvrez
Couteau le Chartreux
 > Site du Jour
 > Voyages
 
C

accueil A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Lexique - Lettre C - Cinqueada

Cinqueada (La)

La cinqueada est une epée d'origine italienne en usage durant les XVe et XVIe siècles. Son nom provient en effet du fait que la lame mesurait, au talon, "cinq doigts" de large. Née en 1400 dans les territoires de la basse plaine du Pô, elle fut immédiatement adoptée comme signe extérieur de richesse. Elle se caractérise par une courte lame en langue de carpe très large à sa base. Ainsi, son centre de gravité est proche de la poignée et rend l'arme très maniable. La largeur de la lame permet d'infliger des blessures extrêmement redoutables lorsque le coup était porté en profondeur. La garde de la Cinquedea se composait d'une barrette fortement courbée et dépassant légèrement des deux tranchants, la concavité étant tournée vers la pointe. Le manche prenait naissance au centre de la garde et comprenait deux plaquettes aplaties, renflées au milieu et surmontées d'un pommeau, lui aussi aplati, en forme de queue de paon. La structure de la poignée regorgeait d'or et d'ivoire, et des devises morales et religieuses étaient fréquemment gravées sur la bande d'or recouvrant l'épaisseur de la poignée. La cinqueada est plutôt une arme civile grâce à la facilité avec laquelle on pouvait la cacher. Pour la même raison elle est aussi l'arme des spadassins et des assassins.



Modifié le 23 October 2005, 01:01
©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

[ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux