Les couteaux forgées du Dauphiné : Le Dauphinois, le Chartreux
Le DauphinoisLe ChartreuxLe CataloguePassion du Couteau
  -  Accueil  -  Lexique  -  Dossiers  -  Actualités  -  Liens  -  Contacts  -  
Site réalisé par FhZ

 > Voyages
 > Découvrez
Couteau le Chartreux
 > Offre ADSL
 > Shopping
  • Bouquets de Fleurs
  • Porcelaine peinte
  • Livres anciens
  •  
    V

    accueil A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
    Lexique - Lettre V - Vouge

    Vouge (Le)

    Le Vouge est une arme d’Hast assez rudimentaire. Il se compose d'une longue hampe de bois de 180 à 280 cm et terminée par une forte lame à crochet et à pointes aiguës. Son fer asymétrique, à un ou deux tranchants, toujours large, se termine en pointe plus ou moins camarde ou courbe, avec un talon renforcé, souvent garni d'une rondelle.

    Le Vouge' fut très utilisé durant la guerre de Cent Ans par les fantassins (les vougiers) pour pénétrer les armures de plates ou bien couper les jarrets des chevaux. Il est d'origine probablement germanique et il fut d'abord l'arme de prédilection des fantassins suisses. Victorieux grâce à lui sur les chevaliers autrichiens puis bourguignons, les soldats suisses au service des nations européennes, l'imposèrent partout entre le XIIIe au XVIe siècle. Ils la conservent encore au Vatican, dans l'état où, au XVIIe siècle, elle devint arme de parade. En se combinant avec la hache de guerre, le vouge a engendré la Hallebarde.


    Modifié le 04 November 2006, 23:21
    ©le Dauphinois - Toute reproduction même partielle sans autorisation est interdite.

    [ Accueil | Le Dauphinois | Le Chartreux | Passion du couteau | Contacts ]
    Couteaux forgés du Dauphiné : © Le Dauphinois - © Le Chartreux